S.LambreyR.JouventJ.-F.AllilaireA.Pélissolo
Annales Médico-psychologiques, revue psychiatrique
Volume 168, Issue 1, February 2010, Pages 44-46

Résumé

Depuis près de 15 ans, les techniques de réalité virtuelle sont utilisées comme outil thérapeutique en psychiatrie avec, comme principe de base, l’immersion des patients dans des environnements virtuels contrôlés, conçus en fonction du trouble à prendre en charge. Ces techniques de thérapie en réalité virtuelle (TRV), d’abord développées pour le traitement des troubles phobiques, s’inspirent essentiellement des thérapies cognitivocomportementales (TCC). Il s’agit en effet de reproduire, en réalité virtuelle, les méthodes d’exposition des TCC, l’intérêt majeur étant que les expositions en TRV sont totalement contrôlables par le thérapeute, qu’elles sont plus faciles à mettre en œuvre, sans aucune dangerosité ni problème de confidentialité. Les principales indications sont les phobies spécifiques pour lesquelles les résultats de plusieurs essais contrôlés ont montré une efficacité supérieure à un traitement placebo et équivalente à celle des TCC. Des études ont également été menées dans les phobies sociales avec des résultats positifs. Récemment, une étude multicentrique contrôlée a été conduite dans l’agoraphobie, avec des taux d’efficacité équivalents à ceux obtenus en TCC. Des indications innovantes se dégagent par ailleurs, comme par exemple les phobies de la marche (peur de tomber). En conclusion, les TRV offrent des modalités de soins et de recherche nouvelles dans le domaine des troubles phobiques, avec des applications qui devraient croître en raison du développement des technologies.